jueves, 29 de julio de 2010

Música para el verano: Gilbert Bécaud II





L'important c'est la rose
Toi qui marches dans le vent
Seul dans la trop grande ville
Avec le cafard tranquille du passant
Toi qu'elle a laissé tomber
Pour courir vers d'autres lunes
Pour courir d'autres fortunes
L'important...

L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
Crois-moi

Toi qui cherches quelque argent
Pour te boucler la semaine
Dans la ville tu promènes ton ballant
Cascadeur, soleil couchant
Tu passes devant les banques
Si tu n'es que saltimbanque
L'important...

L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
Crois-moi

Toi, petit, que tes parents
Ont laissé seul sur la terre
Petit oiseau sans lumière, sans printemps
Dans ta veste de drap blanc
Il fait froid comme en Bohème
T'as le cœur comme en carême
Et pourtant...

L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
Crois-moi

Toi pour qui, donnant-donnant
J'ai chanté ces quelques lignes
Comme pour te faire un signe en passant
Dis à ton tour maintenant
Que la vie n'a d'importance
Que par une fleur qui danse
Sur le temps...

L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
L'important c'est la rose
Crois-moi



Maravillosa, ¡¡¡buen verano para todos!!!


viernes, 23 de julio de 2010

Gilbert Bécaud: música para el verano I







Et maintenant

Et maintenant que vais-je faire
De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m'indiffèrent
Maintenant que tu es partie
Toutes ces nuits, pourquoi pour qui
Et ces matins qui reviennent pour rien
Ce cur qui bat, pour qui, pourquoi
Qui bat trop fort, trop fort
Et maintenant que vais-je faire
Vers quel néant glissera ma vie
Tu m'as laissé la terre entière
Mais la terre sans toi c'est petite
Vous, mes amis, soyez gentils
Vous savez bien que l'on n'y peut rien
Même Paris crève d'ennui
Toutes ses rues me tuent
Et maintenant que vais-je faire
Je vais en rire pour ne plus pleurer
Je vais brûler des nuits entières
Au matin je te haïrai
Et puis un soir dans mon miroir
Je verrai bien la fin du chemin
Pas une fleur et pas de pleurs
Au moment de l'adieu
Je n'ai vraiment plus rien à faire
Je n'ai vraiment plus rien ...




Precioso tema de Gilbert Bécaud, muy triste, con veinticinco años de diferencia ente ambos vídeos, un magnífico intérprete de sensaciones...



miércoles, 7 de julio de 2010

El té en el Arte VIII

La hora del té. Joseph Royo (s. XX. Impresionismo. España)

Té de la tarde. Edward Cucuel (s. XIX. Impresionismo. EEUU, Norteamérica)

El té de la mañana. Ganev Smallwood (s. XXI)


Té de la tarde. Louise Abbéma (s. XIX. Impresionismo. Francia)



La taza de té. John Michael Carter
 

Las cartas. John Michael Carter (s. XX. EEUU, Norteamérica)


El té de la tarde. Edmund Charles Tarbell (s. XIX. Impresionismo. EEUU, Norteamérica)
 

Muchacha fumando. Elin Danielson (s. XIX. Impresionismo. Finlandia)
 

La taza azul. Joseph DeCamp (s. XIX. Impresionismo. EEUU, Norteamérica)
 

La hora del té. George Laurence Nelson (s. XIX. Impresionismo. EEUU, Norteamérica)
 

Un descanso para tomar el té
 

Naniwaya Okita con taza de té. Utagawa Toyokuni
 

La belleza de la casa del té. Utagawa Toyokuni (s. XVIII. Escuela Utagawa. Japón)
 

La hora del té. Frédéric Soulacroix
 

Té en la terraza. Frédéric Soulacroix (s. XIX. Academicismo. Italia- Francia)



El té de la tarde. Nicholls Rhoda (s. XIX. EEUU, Norteamérica)
 

La hora del té para las muñecas. Charles Gogin (s.XIX. Época victoriana. Inglaterra)
 

Té en el hotel Deville. Madeleine Lemaire (s. XIX. Modernismo. Francia)


Interior de una cabaña: mujer preparando el té. William Redmore (s. XVIII. Inglaterra)

 
La taza de té. Lilla Cabot (s. XIX. Impresionismo. EEUU, Norteamérica)
 

Té de la tarde. Bryant Everett Lloyd (s. XIX. Impresionismo. EEUU, Norteamérica)
 

El samovar. Kuzma Sergeevich Petro Vodkin (s. XIX. Rusia)


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...